Nouvelle blague de Microsoft, MS-Windows sur architecture ARM

C’est l’utilisation simultanée et bien organisé de toutes ces ressources permettent de compenser la faible puissance de calcul du CPU lui même. Avec un système complet qui consomme 2W, on se retrouve par exemple avec un décodage vidéo 1080p via un cœur spécialisé qui ne consommera que 100mW, on est loin des 25W des coprocesseurs qui surchauffaient sur les architectures Atom d’Intel en 2009, considérés alors comme les plus performants et économique à la fois. La solution est donc ici de demander à différents spécialistes de faire leur travail efficacement, plutôt que de demander à différents généralistes de tout faire à la fois, aussi bien qu’il peuvent et à gâcher inutilement toutes leurs ressources.

Donc vu la situation actuelle de ces architectures, l’engouement énorme du grand public pour les plateformes Android, dans la lancée des netbook, qui n’avaient pourtant pas la maturité des plateformes ARM pour consommer vraiment peut et être à la fois vraiment performants. Vu le flop de Windows CE et de son successeur renommer pompeusement Windows Embedded Compact 7, Microsoft ont visiblement définitivement perdu ce marché au moins jusqu’à ce qu’il soit mûre pour faire tourner l’usine à gaz du type MS-Windows.

Quant à l’émulation d’application windows x86, le problème de différence de puissance du CPU, qui préfère reléguer aux autre, le rend quasi impossible (les émulateurs d’autres processeurs RISC et coprocesseurs pour les console de jeux, qui sont généralement pensée de la même façon fonctionnent par contre assez bien). Il faudra au moins 4 Gio de RAM pour le système, a moins d’utiliser une base Linux + 4 Gio de RAM pour windows 7 et ses applications. Il faudra s’attendre ensuite à une grande lenteur pour convertir d’un cpu surpuissant vers un cpu très léger, tout ira docn très très très lentement.

Vu la situation aujourd’hui et le temps que Microsoft arrive à alléger son système pour qu’il puisse tourner sur ce type de configuration et arrive à attirer des développeurs, on peut donc bien espérer attendre dans le meilleur des cas, 2 ans fin 2012, lorsque les premiers Cortex A15 mpcore sortirons, dans le pire des cas, 1 ou 2 ans de plus. Le problème rester inévitablement d’attendre en plus l’adaptation de toutes les applications qui tournent aujourd’hui sous MS Windows pour x86 et qui verrouillent les derniers utilisateurs.

Page 2 of 2 | Previous page

Leave a comment

You must be